vendredi 14 juillet 2017

Le Luxembourg pourra exploiter les ressources spatiales


Le Luxembourg a adopté jeudi matin une loi autorisant l'exploration et l'utilisation des ressources de l'espace, une première en Europe.
Le texte, qui doit entrer en vigueur dès le 1er août, a été adopté par 55 voix pour et deux contre. "Le Luxembourg est le deuxième pays au monde après les Etats-Unis à se doter d'un tel cadre juridique", a expliqué devant la Chambre des Députés le ministre luxembourgeois de l'Economie, Etienne Schneider.
Acord "gagnant-gagnant"
M. Schneider a vanté un accord "gagnant-gagnant" qui permettra à des sociétés n'ayant pas de capitaux aux Etats-Unis, ou à des start-ups, de venir s'établir au Grand-Duché pour poursuivre leur stratégie d'exploration et d'utilisation commerciale des ressources spatiales.

Extractions spatiales
La loi permet aux sociétés établies au Grand-Duché de pouvoir extraire et s'approprier des ressources spatiales telles que des métaux, des hydrocarbures ou de l'eau. Les compagnies peuvent soit les ramener sur Terre, soit les utiliser pour construire des bases d'où pourrait partir une exploration spatiale plus lointaine par exemple.

"New space"
Le Luxembourg ambitionne ainsi de développer une industrie du "New space" ("nouvel espace") afin de stimuler la croissance économique et d'offrir de nouveaux horizons à l'exploration spatiale, selon l'exposé des motifs du projet de loi déposé le 15 novembre 2016.

Diversifier l'économie
Le but est aussi de diversifier l'économie du Luxembourg, qui à côté de sa place financière, prend des initiatives dans le domaine de la logistique, de la recherche et de l'industrie. Mais le projet luxembourgeois d'exportation et d'utilisation des ressources spatiales ne fait pas l'unanimité.

Critiques
"Plusieurs Etats membres de l'Union européenne ne vont pas dans ce sens-là", confie un scientifique européen souhaitant garder l'anonymat. "Quand on dit qu'on peut avoir accès à tous les matériaux à l'avenir, on ouvre la boîte de Pandore vers un gaspillage des ressources et la fin du recyclage parce qu'on se dit qu'on en aura autant qu'on le souhaite", souligne cette source.

Source : http://www.7sur7.be/

2 commentaires:

  1. Anonyme15.7.17

    et les esclaves de peuples ils en pensent quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme19.7.17

      Ils sont aux barbecues se goinffrant de merde donc ils s'en foutent mais pas d'inquiétude ça va péter sur leur face de zombies bientôt.

      Supprimer